Connexion utilisateur

Vous êtes ici

tuishou compet

Tuishou 3

Une sélection de tuishou en championnat. Il faut savoir que les règles sont différentes selon les fédérations, chinoise, européenne ou française. En Chine, pratiquement tout est permis, poussées, saisies, clés de bras, balayages, projections, etc. Sauf les frappes évidemment. En France, c'est le contraire, pratiquement rien n'est permis! Et la qualité de l'arbitrage peut souvent poser question, comme nous allons le montrer sur la vidéo suivante.

Vidéo de la finale du championnat Europa 2012, à Paris, catégorie pas fixe, moins de 75 kg.
- Dés le début, le concurrent au pantalon noir ne pose pas sa main sur le coude de son adversaire mais sur l'avant-bras, ce qui est contraire au règlement de cette compétition. Extrait du règlement officiel : "Les avant-bras sont en contact au-dessus de la ligne de séparation de la façon suivante : les avant-bras sont en contact au niveau du dos de l'avant-bras, et l'autre main, paume ouverte, est posée sur le coude de l'adversaire au niveau du condyle;". L'arbitre ne dira rien pratiquement jusqu'au bout de l'épreuve.
- Au signal de commencer, le pantalon noir tire tout de suite de la main gauche sur le bras droit de l'adversaire, le mettant en déséquilibre avant de le repousser. Extrait du réglement :"Sont sanctionnées par un avertissement les saisies avec ou sans intention de suivre l'action..". L'arbitre ne voit pas la saisie. Si le pantalon noir poussait, c'est cependant assez bien fait et on peut trouver que le pantalon noir mérite ses 3 point (il y a touche d'une main au sol).
- A l'action suivante (0mn 22s), le pantalon blanc se retient en saisissant les avant-bras de l'adversaire. Il méritait un avertissement mais l'arbitre donne égalité.
- A 0mn 36s, le pantalon noir sort très bien le blanc, il mérite ses deux points (deux appuis ont bougé).
- A 0mn 48s, le blanc gagne un point (un appui de l'adversaire à bougé) mais finalement l'arbitre décide égalité.
- A 1mn, le noir gagne deux points mérités.
- A 1mn 10s, le blanc pousse le noir, lequel se retient à son tour par saisie, mais bouge un pied. Toujours pas d'avertissement de l'arbitre. Le blanc gagne un point.
- A 1mn 20s, même chose, le noir est repoussé et se retient par saisie. Cette fois enfin l'arbitre lui donne un avertissement. Le blanc devrait donc gagner un point pour la perte d'un appui par le noir plus un point de pénalité pour la saisie.
- A 1mn 29s, le noir perd ses deux appuis. Deux points pour le blanc.
- A 1mn 40s, l'arbitre s'aperçoit enfin que le pantalon noir ne place pas correctement sa main à l'engagement et le corrige. - A 1mn 44s, le noir perd un l'équilibre et déplace un pied. L'arbitre ne voit rien, non plus que celui de chaise, et ils laissent l'action continuer. Le concurrent au pantalon noir ne fait d'ailleurs pas preuve d'esprit sportif, car il aurait du aussitôt arrêter l'engagement. Une seconde plus tard, le noir est repoussé et tout en reculant, il place sa main sur l'axe du dos du blanc et appuie vers le bas pendant qu'il part en arrière. Et là, mystère, l'arbitre voit une faute pour le blanc et lui donne une pénalité! Deux points de perdus pour le blanc.
- A 2mn 5s, le noir déplace le pied avant pour ne pas perdre l'équilibre et repousse le blanc. Les arbitres encore une fois ne voient rien et le noir gagne deux points.
- A 2mn 11s, le noir déplace plusieurs fois les pieds et repousse le blanc. L'arbitre décide l'égalité!

Résultat de l'épreuve, le concurrent à la ceinture rouge a gagné!

Que penser de tout cela? Et bien disons que le niveau de l'arbitrage étant ce qu'il est, et l'exemple vidéo montré ici n'est pas un cas rare, ou isolé, nous en avons collecté beaucoup d'autres similaires, le seul moyen de s'imposer en compétition de tuishou en France est d'atteindre un tel niveau d'excellence que la victoire en devienne indiscutable. Donc, retour à l'entrainement!

Europa 2012, finale - 75 kg

Pas mobiles, catégorie poids lourd en Chine.

La star du moment, le fils de Chen xiao wang

Vidéo 2